chocolat plastique

La pâte à sucre et moi, on est fâchées, pour toujours… Mais les petites fleurs toutes mimi posées par ci et par là sur un dessert me font tout de même craquer, j’avoue.  Alors le chocolat plastique et moi, on est devenus potes !

OK, je vous entends susurrer: « Il en existe du tout prêt », « ça ne vaut pas le coup de s’embêter à le faire », etc… sauf que ça dépend vraiment des marques ! C’est plus ou moins beurk, c’est plus ou moins adapté aux moules…

Voici donc ZE recette, tirée de mon livre-doudou: « encyclopédie du chocolat ».

  • 250 g de chocolat noir à 60% ou 325 g de chocolat blanc à 35%
  • 200 g de sirop de glucose

Faire fondre doucement le chocolat au bain marie ou au micro-ondes (je ne dépasse pas 40°C pour le blanc et 45°C pour le noir)

Faire tiédir dans une casserole le sirop de glucose à 40°C. Ajouter le chocolat fondu, et remuer jusqu’à obtenir un mélange homogène (Je termine le mélange à la main, entre deux feuilles de papier cuisson). Verser sur une plaque recouverte de papier cuisson, aplatir sur 1 cm d’épaisseur environ. Filmer au contact. Réserver une nuit au frais.

Le lendemain, malaxer la masse pour l’assouplir et former une boule.

Personnellement, je forme des petites boules une par une, que je rassemble à la fin.

Filmer au contact et conserver dans une boîte hermétique. Il est conseillé dans le livre de l’utiliser dans les 2 mois. Mais comme je n’en fais qu’à ma tête, je l’utilise jusqu’à épuisement du stock !

Pour l’utiliser, il suffit de couper un petit morceau et faire mumuse à la pâte à modeler.

Vous pouvez soit le colorer dans la masse, au moment de sa préparation, soit le colorer au fur et à mesure des besoins. Les colorants liposolubles sont recommandés, mais les colorants hydrosolubles fonctionnent également.

Vous pouvez le modeler à la main, le détailler à l’emporte-pièce, l’utiliser avec des moules en silicone… Vous pouvez préparer et conserver vos décors plusieurs jours à l’avance. Et cerise sur le gâteau: le chocolat plastique ne craint absolument pas l’humidité !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *